Recharger sans s’arrêter, le nouveau défi de la voiture électrique

voiture électrique

A l’approche du salon Electric Road, le 19 et 20 juin à Nantes, penchons-nous un peu sur le thème de la voiture électrique. Depuis le début des années 2010 et l’avènement des modèles Tesla ou la démocratisation de la Nissan Leaf, les véhicules électriques sont passées de l’imaginaire à la réalité sur les chaussées. Aujourd’hui, la voiture électrique séduit de plus en plus de consommateurs. Les freins qu’il pouvait y avoir au départ à son adoption (faible autonomie, recharges longues et compliquées) ont tendance à s’estomper avec les avancées de la technologie. Un des enjeux actuels concerne la charge de la batterie du véhicule sans passer par une borne de recharge. Moins de manœuvres donc moins d’accidents, une batterie moins grosse donc plus légère, et surtout une autonomie du véhicule plus élevée… Voici les enjeux de la recharge dynamique. Analyse des moyens de recharge.

Des technologies de recharge bien différentes pour la voiture électrique

Soutenue par l’Union Européenne, notamment à travers le programme FABRIC, la recherche des solutions à la charge dynamique des véhicules électriques a donné bien des résultats. 3 méthodes ressortent du lot et donnent lieu, aujourd’hui, à des applications concrètes.

La recharge par caténaire

Il s’agit de la solution la plus réaliste car la moins chère à mettre en place. En effet, il suffit d’installer quelques poteaux et câbles du côté droit de l’autoroute et d’équiper les camions de pantographes. Dès que le camion se déplace sur la voie de droite, ses pantographes se déploient automatiquement afin d’alimenter le moteur électrique de sa chaîne de traction hybride via les caténaires. Pensée pour le transport de fret notamment, des tests sont actuellement opérés par Siemens sur des portions d’autoroutes non loin de Francfort dans le cadre de la E-Highway et bientôt en Californie. Les transports se déchargent ainsi du poids de la batterie et sont alors en mode « zéro émission ».

voiture électrique

 

La recharge par sol

Ce mode d’alimentation permet de fournir de l’énergie au véhicule en continu au moyen de rails sur la chaussée. Dans certaines applications, c’est via un bras articulé situé sous le véhicule, que le véhicule capte l’énergie du rail placé au milieu de la voie. Ce bras se connecte automatiquement lorsqu’il aperçoit un rail de recharge. En avril 2018, une portion de route a été inaugurée en test en Suède par eRoadArlanda. Equipé d’un patin déployable, un camion PostNord expérimentera ce tronçon pendant 2 ans.

 

La recharge par induction électromagnétique

Au niveau technologique, une bobine est placée sous la chaussée et reliée à une autre bobine de fil électrique. Lorsqu’une voiture roule au-dessus de cette bobine, celle-ci génère du courant qui recharge partiellement la voiture avec un courant alternatif. Financièrement, cette solution est aussi intéressante pour les infrastructures. En effet, il ne suffit d’équiper la route électrique que sur 5 à 15 % de sa longueur. Il s’agit alors choisir les portions du parcours les plus lentes pour y placer les bobines.

Ce système n’est, relativement, pas tout récent ; dès 2010, des projets coréens ont débuté et des bus circulent sur un circuit de 23km depuis 2013. Des points de recharges par induction ont été installés à des points stratégiques, permettant aux bus de se recharger automatiquement. Au niveau de l’autobus, les batteries sont alors beaucoup moins volumineuses (1/3 de leur taille normale), ce qui permet davantage de place et moins de poids dans le véhicule.

En France, c’est Renault qui effectue des tests. En partenariat avec Qualcomm et Vedecom, le constructeur automobile expérimente depuis début 2017 un nouveau système de charge dynamique fonctionnant par induction. Ce sont des Kangoo spécialement équipés qui sont utilisés sur la piste d’essai de Satory. Cette recharge dynamique fonctionne lorsque le véhicule circule sur un rail spécial. Les tests ont ainsi réussi à recharger deux Kangoo électriques simultanément roulant dans les deux directions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *