L’Education à l’ère du digital

Vous souvenez-vous de vos manuels scolaires à l’école primaire ou au collège? Je parle ici de ces supports utilisés en classe pour illustrer les propos de l’enseignant ou pour aller plus loin dans l’apprentissage. Ceux-ci se trouvent également impactés par la révolution numérique et nous n’avons pas forcément idée à quel point. Au revoir les CD-Roms ou supports sur disquettes révolutionnaires lors de ma scolarité, bienvenue aux codes flash, à la réalité virtuelle et autres outils. Petit tour d’horizons de ces nouvelles méthodes d’enseignement, en test ou déjà déployées.

Internet, l’extension naturelle du manuel scolaire

Aujourd’hui, de nombreuses innovations viennent « augmenter » l’expérience du manuel papier.

L’éditeur Belin développe des ouvrages faisant appel à un usage mixte. L’élève flashe l’image du manuel (par un pictogramme intégré) pour immédiatement découvrir le contenu associé en ligne via l’application Flash Belin. La leçon peut alors devenir « illimitée » et aider l’élève au mieux. De plus, cette extension en ligne offre de nombreuses possibilités quant à l’animation du contenu (gifs, vidéos…).

Parallèlement, on remarque une réelle concurrence des pure players (entreprises qui se sont développées d’abord sur Internet) avec les Maisons d’édition traditionnelle. En 2016, Lelivrescolaire.fr a fait son entrée sur le podium des éditeurs scolaires en Français et en Histoire-Géographie. 

L’apprentissage en immersion avec la réalité virtuelle

Techniquement, il est aujourd’hui possible de récréer une salle de classe en réalité virtuelle. Beaucoup d’avantages émergent : une capacité de remplissage de la classe illimitée, l’accès simplifié aux personnes résidant en zones rurales ou reculées, ou encore la possibilité d’enregistrer le cours. 

Par exemple, Belin propose des expériences mêlant Réalité Virtuelle et Augmentée. Exemples de mise en situation : se déplacer virtuellement dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, y observer les différents postes et l’évolution des matériels.

Au Royaume-Uni, à travers le Pioneer Program, plus d’un million d’étudiants ont pu voyager avec Google Expeditions. L’application, gratuite sur mobile, vous emmène en « expédition » où vous le souhaiter dans le monde. Une ballade au Machu Picchu ? Une visite d’un musée new-yorkais ? Il suffit à l’élève de posséder un smartphone ainsi qu’un Google Cardboard (casque de réalité virtuelle à moins de 10 €. Le plus de cette application ? La possibilité pour une personne (disons l’enseignant) d’effectuer des annotations sur cet espace virtuel, afin de donner des explications aux élèves. Chaque explorateur pourra alors voir ces annotations en temps réel.

Pas d’équipement digital? Certains ont trouvé la solution

En février, au Ghana, un professeur s’était chargé de dessiner l’interface de Word afin d’expliquer le fonctionnement du logiciel à ses élèves. Comme quoi, avec ou sans équipement, le digital est aujourd’hui omniprésent à l’école.