La recherche de l’immortalité, de la fiction à la réalité

immortalité digitale

The future is bright, right? 

White Mirror ouvre un dossier un peu plus sombre et traite des malaises générés par la série d’anticipation Black Mirror. Aujourd’hui, place à l’épisode 4 de la saison 3 San Junipero et la recherche de l’immortalité.

 

Résumé (rapide) de l’épisode

San Junipero est une ville virtuelle où sont envoyées les consciences de personnes décédées, leur conférant une immortalité relative. Le système étant stocké au sein d’un immense data center. Une jeune femme, Yorkie, paraplégique depuis ses 20 ans, y effectue régulièrement des séjours. Ayant ses capacités motrices et conservant sa jeunesse dans ce monde virtuel, elle y rencontre Kelly.

Cet épisode introduit l’immortalité au sein du cloud, où les consciences peuvent être stockées et sont ainsi capable de vivre après la mort de leur enveloppe charnelle. Moins sombre que les autres épisodes de l’anthologie, San Junipero explore le monde de l’après. Et si la technologie nous permettait de survivre à la mort? De nous faire passer d’un état réel à un état virtuel? Certains épisodes de la saison 4 de Black Mirror vont même plus loin en parlant de transmission de conscience dans des hôtes humains ou des objets (épisode 6).

Ces questions sont régulièrement citées dans les oeuvres de science-fiction, comme récemment dans les films Self/Less et Transcendance ou encore la dernière série Netflix Altered Carbon. Même  au sein de la série Friends, le personnage de Ross se posait des questions.

 

Un milliardaire russe en quête d’immortalité

 

Dmitry Itskov est en passe de rendre possible cette théorie de science-fiction. Le milliardaire russe a fondé en 2011 l’initiative 2045 qui effectue des recherches dans le domaine de la prolongation de la vie. La mission de cette organisation est de créer des technologiques qui permettront de transférer des personnalités dans des hôtes non biologiques et d’étendre la vie, jusqu’au point de l’immortalité.

Transhumanisme, Mind Uploading, … Ce projet qui peut paraître fou n’en serait pas moins révolutionnaire ! Son développement prévoit ainsi différents paliers d’ici 2045 :

  1. Une copie robotique d’un corps humain controlé par l’esprit (2020)
  2. Un avatar dans lequel on transplante un cerveau humain à la fin de sa vie (2025)
  3. Ce même  avatar doté d’un cerveau artificiel dans lequel on transfère une personnalité humaine à la fin de sa vie (2035)
  4. Enfin, l’avatar sous forme d’hologramme (2045)

 

De plus en plus de concepts imaginés par la série Black Mirror sont en passe de devenir réalité.
Que pensez-vous d’un tel futur? N’hésitez pas à donner votre opinion en commentaires.

 

2 commentaires sur “La recherche de l’immortalité, de la fiction à la réalité

  1. Vaste sujet que la quête d’un monde où la mort aurait disparu. Je vous recommande de lire Homo Deus (qui fait suite au livre Homo Sapiens) où l’auteur décrit bien notre incapacité à même imaginer la place de l’espèce humaine dans un tel monde.

  2. C’est étonnant cette quête de vie éternelle chez tous les gourous de la silicon vallée, d’Elon Musk à Mark Zuckerberg, en passant par les Google, ils veulent tous repousser les limites de la vie. Progrès scientifiques, pouvoir de l’argent, éthique, la réflexion est ouverte… En attendant je vais regarder cet épisode de black mirror !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *