Les voitures volantes, c’est déjà demain

voitures volantes white mirror blog nouvelles technologies

Décongestionner le trafic dans les villes, limiter la pollution urbaine, tel est l’enjeu des villes modernes. Les projets fusent et parmi ceux-ci, les voitures volantes et taxis aériens. D’après le responsable des technologies chez Boeing, « l’industrie aéronautique est en train de changer ». Qu’en est-il du développement des vols autonomes? A l’heure où les constructeurs aériens entrent dans les phases de test, ou sont prêt à déployer leurs technologies, il est intéressant de dresser un état des lieux.

 

Des projets déjà bien avancés de taxis volants sans pilotes

 

Le taxi aérien, superstar du salon Gitex à Dubai il y a quelque jours, est annoncé pour dans 5 ans. L’appareil présenté, piloté à la manière d’un drone juste à l’aide d’une application sur smartphone, sans pilote, peut contenir deux passagers. Depuis quelques semaines, il survole régulièrement le ciel de Dubaï pour des essais. Pratique pour éviter le trafic, économe car électrique, le Volocopter sera pleinement en service en 2022. Il sera cependant disponible à la vente dès 2018 pour une coquette somme de 250 000€. La marque allemande sera ainsi peut-être la première entreprise à réaliser le rêve du taxi volant.

 

 

On pourrait également citer le service de réservations en ligne sans chauffeur Uber, qui a noué un partenariat avec Aurora Flight Sciences pour le déploiement de taxis aériens d’ici 2026. Des tests sur des prototypes ont déjà été effectués en mai et s’avèrent concluants. 

Enfin, la startup Kitty Hawk, connue pour avoir Larry page, cofondateur de Google, dans son capital, a révélé en avril dernier le prototype de The Flyer. Ce véhicule unipersonnel de transport sur l’eau aura vocation a être urbain dans le futur. Le modèle final pourrait être commercialisé à la fin de l’année.

 

Une nouvelle bataille du ciel Airbus/Boeing

 

A côté, Airbus avance à pas de géants avec deux projets : Project Vahana et CityAirbus. Le premier effectuera son premier test en fin d’année 2017, le second l’an prochain. Le transport urbain aérien est en plein essor. D’autant plus que le géant américain, Boeing est également dans la course. La rivalité des deux grands constructeurs aéronautiques va ainsi s’étendre aux véhicules urbains aériens.

Pour Airbus, si Vahana est un drone volant électrique qui peut contenir une personne et décoller à la verticale, CityAirbus est davantage un taxi volant, pouvant transporter plusieurs personnes à la fois. Un pilote nécessaire, une application pour réserver un « vol », un prix abordables, voici les grandes lignes de ce projet qui poursuit en ce moment de nombreux tests (hélices, moteurs, systèmes de propulsion…). 

Le concurrent américain, quant à lui, promet des taxis volants en 2022. Ces dernières années, Boeing a procédé à des acquisitions stratégiques afin de rattraper une partie de son retard sur Airbus. Sa dernière acquisition? La société Aurora Flight Sciences, spécialisée dans le développement d’appareils autonomes, aussi connue pour ses partenariats autour de projets d’avions hybrides électriques.

 

La voiture volante décolle, et ce n’est plus un rêve.

voitures volantes cityairbus

Laisser un commentaire